News

Soulagement et confiance après le non à No Billag

04.03.2018

Les conflits entourant le rôle et la définition du service public dans le domaine des médias marqueront l'agenda politique de la Suisse également ces prochaines années. En effet, la nouvelle concession de la SSR est toujours en consultation, les travaux préparatoires pour une nouvelle loi sur les médias électroniques avancent à plein régime et «l'initiative de division de la redevance par deux» de l'UDC semble être une chose acquise. Dans ce contexte, il est de la plus haute importance pour les responsables de TELESUISSE de prendre au sérieux les critiques formulées contre l'expansion continue de l'émetteur de droit public par de nombreuses parties lors de la campagne. «Nous ne pouvons pas simplement ignorer ce qui est à l'ordre du jour: la SSR» avertit le président de TELESUISSE, André Moesch. «Il faut aborder et discuter ouvertement de limitations concrètes de la SSR dans le domaine publicitaire, de l'abandon de certaines chaînes et de la répartition de l'argent de la redevance entre la SSR et les prestataires régionaux». Le «non» des votantes et des votants à l'initiative No Billag implique pour TELESUISSE la mission de travailler à présent concrètement et de manière constructive sur ces sujets.