News

Situation dramatique de nombreuses stations de radio et de télévision privées : Demande d'aide d'urgence au Parlement.

17.04.2020
Depuis le début de la crise du coronavirus, les recettes publicitaires des radios et télévisions régionales ont chuté de 60 à 90%. En même temps, les besoins de la population en matière de services d'information des stations régionales sont énormes. Depuis la proclamation de la situation extraordinaire, les chiffres de la portée de la télévision régionale ont augmenté de près de 40% (à titre de comparaison : les chaînes de la SSR ont augmenté de 22%) et les stations de radio ont également pu augmenter leur temps d'écoute. Toutefois, ce service public régional ne peut être fourni qu'à des coûts de programmation élevés, qui ne sont actuellement guère couverts par les recettes.

En raison de la chute dramatique des recettes publicitaires, les associations des radios et télévisions régionales de Suisse (Télésuisse, VSP et RRR) ont donc déposé dès fin mars un appel d'urgence auprès du Conseil fédéral en demandant que les réserves existantes de redevances de radio et de télévision soient utilisées pour permettre aux stations de continuer à remplir leur mandat de service public. Le Conseil fédéral a rejeté la demande et, à ce jour, aucune réponse n'a été reçue à une demande de réexamen.
 
 
Il est donc d'autant plus inquiétant pour les radios et télévisions privées suisses que le Conseil fédéral les abandonne dans cette situation et veut mettre à la disposition de la SSR 50 millions de francs supplémentaires dès l'année prochaine, au motif que cela compenserait le recul de la publicité de la SSR.
 
Les radios et télévisions régionales de Suisse vont maintenant se tourner vers le Parlement et y déposer leur demande d'aide d'urgence. Si l'aide n'est pas fournie rapidement, des radios et télévisions régionales seront bientôt contraintes de cesser leurs émissions ou du moins de les réduire massivement. Certaines stations sont même menacées de fermeture. Cela signifierait qu'au beau milieu d'une des crises les plus graves de ce pays, l'offre de radio et de télévision serait également douloureusement saignée.  Les associations de médias vont donc demander aux membres des commissions parlementaires d'empêcher cela.  

 

André Moesch / Président Telesuisse / andre.moesch@chmedia.ch / +41 79 203 40 03